CompanyMood
Führungskräfte unterstützen - Mitarbeiterfeedback mit CompanyMood
Satisfaction des employés

Formaliser n’est pas Normaliser

Voilà un titre bien surprenant ! Mais qui correspond, tant dans la forme que dans le fond, au double objectif de cette brève : ouvrir un espace de discussion sur un enjeu de taille et proposer une piste de réflexion. Attention, je vais forcer le trait volontairement et créer des raccourcis qui n’ont d’autre but que de susciter le dialogue.

Tout d’abord, l’espace de discussion

L’enjeu peut se résumer en une simple question : Doit-on, à l’instar d’un démarche de management de la qualité, formaliser le Management de la Qualité de Vie au Travail ?

Comment souvent, l’arbre cache la forêt et la question n’est pas si simple que ça 😉

Elle renvoie, en premier lieu, à l’objectif des démarches Qualité et des certifications afférentes. Si certains peuvent penser (sans forcément le dire) que les certifications ne servent qu’à décrocher des contrats (c’est leur objectif non avoué), d’autres pensent qu’elles permettent de s’engager réellement dans une démarche d’amélioration de la qualité du travail (c’est leur objectif avoué, les contrats étant pour eux la conséquence logique). Dit autrement, ce type de démarche est soit purement marketing, soit ancré dans une volonté d’amélioration. Certains répondront que, de toute façon, quel que soit l’approche, la qualité et les contrats découlent de la démarche. Simplifions et considérons que le management de la qualité est un outil au service d’un objectif (la qualité) avec comme conséquence une amélioration de la performance de l’organisation.

Dans un deuxième temps, cette question en présuppose une autre : peut-on formaliser le Management de la Qualité de Vie au Travail ? Oui… c’est sur… Avant de devoir faire quelque chose, autant s’assurer que c’est possible 😉

  • Cette question permet de lever une première ambiguïté : formaliser le management de la QVT n’est pas normaliser la QVT. Dire comment je gère la qualité ne signifie pas que je dis ce qu’est la qualité.
  • Alors, simplifions à nouveau, et considérons que l’on peut formaliser la QVT.

Ensuite, il faut rappeler que la formalisation n’est pas une normalisation. C’est l’étape précédente. Et la question de la normalisation de la QVT, aussi intéressante soit-elle, déborde de l’objectif de cette brève (d’ailleurs, la position de l’ISO à l’égard de la normalisation de la QVT est vraiment intéressante).

Des pistes très intéressantes ont été fournies par le BSI et le PRIMA-ef, mais dans le domaine des Risques Psychosociaux. Le BNQ propose également une piste vers le domaine de la Santé au travail. Mais, les RPS et la Santé au Travail diffèrent sensiblement de la QVT.

En se basant sur les travaux précédant, je voudrais vous proposer cette réponse :

Au vu de la singularité de chaque organisation, on ne devrait pas normaliser la Qualité de Vie au Travail, mais, considérant le management de la QVT comme un outil au service de la QVT, on devrait formaliser le système de management de nos organisation respectives.

Une ébauche de formalisation

La piste de réflexion est lancée. Pour accompagner, cette discussion, je vous propose ce petit document qui se veut une ébauche de formalisation d’un Système de Management de la Qualité de Vie au Travail. N’hésitez pas à l’utiliser, le modifier, l’adapter et l’adopter 😉

Télécharger le Manuel

Manuel QVT

Alors, prêt à formaliser ?

Orlando Policicchio

Online Marketer & Mitgründer, Papa, musikbegeistert, politikinteressiert und meist gut gelaunt :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *