CompanyMood
Führungskräfte unterstützen - Mitarbeiterfeedback mit CompanyMood
Satisfaction des employés

Stress au travail – vous devriez faire attention à ce qui suit

Le stress ! Qui ne le connaît pas ? Que ce soit à la maison ou au travail – ses conséquences, comme la maladie mentale, ont augmenté de façon spectaculaire au cours des dernières années [1]. Surtout au travail, de nombreux facteurs de stress contribuent à l’insatisfaction des employés [2]. Le rendement au travail diminue [3] et au cours de ce processus, certains employés peuvent même penser à un congédiement [4]. Le stress peut être compris comme un déséquilibre entre les exigences et la pression sur une personne et les capacités individuelles [5] et les possibilités d’adaptation[1]. Mais que sont exactement les charges de travail ?

Stress et des facteurs de stress

« Le stress psychique est l’ensemble de toutes les influences détectables qui viennent de l’extérieur de l’homme et qui ont un effet psychologique sur lui »[6]. Les raisons de l’évolution de la charge de travail sont parfois très variées : le manque de soutien social, les conflits sociaux et collégiaux, la mauvaise organisation du travail, les mauvaises conditions de travail ou le manque de contrôle perçu [7] sont parmi les facteurs de stress les plus fréquents dans le monde du travail, tout comme les contraintes de temps, le manque de reconnaissance ou une marge de manœuvre insuffisante [8,9]. La sous-charge et la surcharge de travail, les interruptions de travail [10,11,12], l’insécurité d’emploi [13], les conflits de rôles et l’ambiguïté des rôles [14] peuvent également provoquer des réactions de stress.

Les exigences excessives du travail sont l’un des nombreux facteurs de stress au travail qui peuvent mener au stress.

Stress et conséquences du stress

« Le stress mental est l’effet immédiat (non à long terme) du stress mental chez l’individu (…), y compris les stratégies d’adaptation individuelles [6]. Les employés sont stressés lorsque les exigences du poste dépassent le rendement individuel [15]. Pour s’adapter aux exigences respectives [1,16] notre corps réagit soit par l’attaque ou la fuite, soit par la colère, la peur ou la colère, soit par l’adaptation mentale [17]. De même, l’effet des facteurs de stress se manifeste par un manque de concentration ou de fatigue, l’absentéisme, l’augmentation du taux d’accidents, des comportements de travail contreproductifs ou une diminution ou un manque de volonté de coopérer [5]. Les réactions au stress prolongé entraînent une augmentation de la tension, de l’épuisement et de l’irritabilité ou de graves problèmes de santé physique tels que des troubles cardiovasculaires ou musculo-squelettiques [15,18].

Toutes ces contraintes et déformations décrivent des composants individuels, c’est-à-dire La façon dont le stress affecte les individus dépend en fin de compte de la façon dont chacun d’entre nous traite les facteurs de stress (liés au travail) [17]. Le stress en soi ne doit pas toujours être négatif !

Évaluation du stress

Comme vous pouvez le constater, même si vous êtes stressé, il n’est pas nécessaire que ce soit nécessairement mauvais. Soyez attentif professionnellement (et en privé) à la façon dont vous gérez le stress et dont vous l’évaluez. Pouvez-vous gérer une situation dangereuse ou menaçante par vous-même à long terme en activant vos ressources et vos possibilités d’adaptation ? Ou avez-vous besoin d’aide ?

Car ce n’est que lorsque vous pouvez exiger quelque chose de positif d’une situation stressante et l’évaluer positivement que vous augmentez vos chances de faire face à de telles situations plus calmement.

Conseils pour réduire le stress

Si vous remarquez que vous ne pouvez pas faire face seul à une situation stressante, demandez de l’aide à votre superviseur ou à vos collègues ! Souvent, il y a des facteurs de stress que vous ne pouvez pas éviter au début (comme le travail par quarts, l’insuffisance des tableaux de service, les clients exigeants, etc.) Afin de vous éviter de vous sentir stressé à long terme, nous vous donnons les conseils suivants :

  • Identifier les facteurs de stress récurrents – si vous savez quels facteurs déclenchent du stress en vous, vous pouvez les évaluer en conséquence et les contrer avec vos ressources individuelles.
  • Renforcez vos ressources par des exercices de relaxation (par ex. relaxation musculaire progressive), des exercices de pleine conscience (exercices de respiration, yoga,…).
  • Faites-vous un équilibre dans votre travail – remplissez votre temps libre avec des choses qui vous font du bien, comme voyager avec des amis, faire du sport, mais aussi du temps pour vous seul peut aider à renforcer votre résilience mentale (résilience).

Identifier les facteurs de stress grâce à CompanyMood

Nous serons heureux de vous aider à enregistrer les frais liés au travail. Utilisez CompanyMood pour évaluer les dangers mentaux et identifier les facteurs de stress sur le lieu de travail. Veuillez également lire notre article sur l’évaluation des risques psychologiques.

Sources

[1] Ducki, A. (2009). Theoretische Grundlagen. Stress- und Ressourcenmanagement. In C. Busch, S. Roscher, A. Ducki, & T. Kalytta (Hrsg.), Stressmanagement: für Teams in Service, Gewerbe und Produktion – ein ressourcenorientiertes Trainingsmanual (pp.15–26). Heidelberg: Springer Medizin-Verlag. doi:10.1007/978-3-642-02372-9

[2] Karasek, R. A. Jr. (1979). Job demands, job decision latitude, and mental strain: Implications for job redesign. Administrative Science Quarterly, 285–308. doi:10.2307/2392498

[3] Gilboa, S., Shirom, A., Fried, Y., & Cooper, C. (2008). A meta-analysis of work demand stressors and job performance: Examining main and moderating effects. Personnel Psychology, 61, 227–271. doi:10.1111/j.1744-6570.2008.00113.x

[4] Spector, P. E., & Jex, S. M. (1998). Development of four self-report measures of job stressors and strain: Interpersonal conflict at work scale, organizational constraints scale, quantitative workload inventory, and physical symptoms inventory. Journal of Occupational Health Psychology, 3, 356–367. doi:10.1037//1076-8998.3.4.356

[5] Leka, S., Cox, T., & Griffiths, A. (2003). Work organization & stress: Systematic problem approaches for employers, managers and trade union representatives. Abgerufen über http://www.who.int/occupational_health/publications/pwh3rev.pdf

[6] Joiko, K., Schmauder, M., & Wolff G. (2010). Psychische Belastung und Beanspruchung im Berufsleben: Erkennen – Gestalten. [PDF-Version]. Abgerufen über https://www.baua.de/DE/Angebote/Publikationen/Praxis/A45.pdf

[7] Folkman, S., & Lazarus, R. S. (1980). An analysis of coping in a middle-aged community sample. Journal of Health and Social Behavior, 21, 219–239. doi.org/10.2307/2136617

[8] BKK Bundesverband (2005). Krankheitsentwicklungen–Blickpunkt: Psychische Gesundheit. BKK Gesundheitsreport. Alfeld: P. Dobler GmbH & Co KG.

[9] Semmer, N. K., Jacobshagen, N., Meier, L. L., Elfering, A., Beehr, T. A., Kälin, W., & Tschan, F. (2015). Illegitimate tasks as a source of work stress. Work & Stress, 29, 32–56. doi:10.1080/02678373.2014.1003996

[10] Rau, R., & Buyken, D. (2015). Der aktuelle Kenntnisstand über Erkrankungsrisiken durch psychische Arbeitsbelastungen: Ein systematisches Review über Metaanalysen und Reviews. Zeitschrift für Arbeits- und Organisationspsychologie A&O, 59, 113–129. doi:10.1026/0932-4089/a000186

[11] Semmer, N. K., & Mohr, G. (2001). Arbeit und Gesundheit: Konzepte und Ergebnisse der arbeitspsychologischen Streßforschung. Psychologische Rundschau, 52, 150–158. doi:10.1026//0033-3042.52.3.150

[12] Treier, M. (2015). Gefährdungsbeurteilung psychischer Belastungen. doi.org/10.1007/978-3-658-08019-8

[13] Sverke, M., Hellgren, J., & Näswall, K. (2002). No security: A meta-analysis and review of job insecurity and its consequences. Journal of Occupational Health Psychology, 7, 242–264. doi:10.1037/1076-8998.7.3.242

[14] Rizzo, J. R., House, R. J., & Lirtzman, S. I. (1970). Role conflict and ambiguity in complex organizations. Administrative Science Quarterly, 150–163. doi:10.2307/2391486

[15] Psychosoziale Risiken und Stress am Arbeitsplatz – Sicherheit und Gesundheitsschutz bei der Arbeit – EU-OSHA (2018). Abgerufen über https://osha.europa.eu/de/themes/psychosocial-risks-and-stress

[16] Selye, H. (1956). The stress of life. New York USA: McGraw-Hill Book Company.

[17] Krauthahn, G. (2004). Psychologisches Grundwissen für die Polizei: ein Lehrbuch (pp. 85–91). Weinheim: Psychologie Verlags Union.

[18] Lampert, C. (2013). Hotel- und Barpsychologie. doi.org/10.1007/978-3-8274-3030-4

Stephanie Wörz

Als Master-Psychologin mit dem Schwerpunkt der Arbeits- und Organisationspsychologie bin ich im Bereich Business Development tätig. Ich stehe meinen Kollegen bei der Entwicklung von CompanyMood mit psychologischem Fachwissen zur Seite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *